DARAN

19 hours 16 minutes ago

DARAN

1 day 1 hour ago

Une annonce sera faite aujourd'hui Ă  midi (18h pour l'Europe) #daran #endorphine #live #staytunes

DARAN

2 days 1 hour ago

"Pauvre ça rime à rien" live Francofolies de Spa #daran #endorphine #live #francofolies https://youtu.be/FnVTjC1GKvc

En concert aux Francofolies de Spa 2018

DARAN

6 days 14 hours ago

Endorphine en nomination au Gala de l ADISQ catégorie album rock #daran #endorphine #adisq #adisq2018

DARAN

1 week 4 days ago

Critique de l'album Endorphine dans "Longueur d'ondes" http://www.longueurdondes.com/2018/04/09/daran/

DARAN

1 week 5 days ago

Abonnez-vous Ă  la chaĂźne youtube de DARAN https://www.youtube.com/channel/UCvnXTmIX0jl6bJ-jferwV6g

DARAN

2 weeks 3 days ago

Hello!

Il y a quelques années, j'avais enregistré comme cadeau d'anniversaire pour mon amie Karin, une chanson du groupe Elbow qu'elle affectionne tout particuliÚrement.
Ça s'appelle "Switching off".
Je suis retombé là-dessus il y a peu de temps, et j'ai décidé de la partager avec vous (avec son accord, bien sûr! :) ).
DARAN

#elbow #cover
https://daran.bandcamp.com/
Photo : Christina Alonso

track by #daran #elbow #cover

DARAN

3 weeks 5 days ago

DARAN shared L'Anglicane's post.

đŸ”„C'est chaud, c'est chaud!đŸ”„
Le dĂ©voilement du SPECTACLE COUP DE CƒUR des 40 derniĂšres annĂ©es approche. Votez maintenant parmi les 6 finalistes : Richard Desjardins - Gilles Vigneault - Claude Leveillee - DARAN - Time It Was Ă  L'Anglicane - Richard SĂ©guin

DARAN

4 weeks 12 hours ago

Live concert surprise Montréal Villeray #daran #endorphine #concertsurprise #pluie

Daran

S’il est un artiste qui dĂ©note incontestablement dans le paysage pop-rock français, il s’agit bien de Daran, reconnaissable entre tous. La qualitĂ© de sa voix, de ses guitares, de son propos et de son style signent la patte Daran. Sans cesse Ă  l’affĂ»t de perfectionnement, en recherche musicale perpĂ©tuelle, les yeux grands ouverts sur ce qui l’entoure, il surprend Ă  chaque fois tout en conservant ce qui nous fait l’aimer : l’amour du travail bien fait, l’humanitĂ©, en un mot : les tripes. « Je suis incapable de faire le mĂȘme disque deux fois de suite. Chaque album est un instantanĂ© de ce que je vis ou de ce que je vois. » Sa discographie traduit son Ă©volution : J’évite le soleil, son premier opus, paru en 1992, et concoctĂ© dans son home-studio le posait dĂ©jĂ  comme un artiste d’une impressionnante maturitĂ©.

En 1994, le deuxiĂšme album, Huit barrĂ©, devait propulser Daran sur le devant de la scĂšne avec l’extrait Dormir dehors et le succĂšs qu’on lui connaĂźt. En 1997 arrive DĂ©mĂ©nagĂ©, ovni musical mĂȘlant Ă©lectrique et Ă©lectro, dĂ©routant la critique et assurĂ©ment l’un des meilleurs albums de l’artiste, tĂ©moin de son ouverture artistique.

Puis, en 2000, le dĂ©licat Augustin et Anita enregistrĂ© dans les conditions du live, tout en chaleur. Son cinquiĂšme album, PĂȘcheur de pierres . nous emmĂšne dans un univers encore diffĂ©rent, nĂ© de l’introspection et du renouveau. NĂ© aussi d’une hydre Ă  trois tĂȘtes : Daran Ă©videmment, investi plus que jamais Ă  tous les niveaux de la crĂ©ation, mais aussi le multi-talentueux Erik Fostinelli, le bassiste fidĂšle devenu bras droit et enfin, Pierre-Yves Lebert, nouveau venu dans l’univers discographique de Daran avec PĂȘcheur de Pierres, auteur brillant et inspirĂ© de la majoritĂ© des textes. Leur substance ? « De petites choses qui en cachent de grandes ».

Sortie en janvier 2007 Le petit peuple du Bitume est basĂ© sur un concept proche de ceux des annĂ©es 70, comme s’il avait composĂ© un seul titre de 55 minutes. Des ambiances majestueuses et des solos inoubliables. C’est certain, Daran a Ă©tĂ© Ă©levĂ© aux Pink Floyd et autres groupes de cette pĂ©riode oĂč rien n’Ă©tait prĂ©-formatĂ©. Aux textes, on retrouve Pierre-Yves Lebert, Christophe Miossec et Didier Balducci. Il distille son univers chanson aprĂšs chanson, et on est bien chez lui. Novembre 2009 : C ’est la sortie la toute premiĂšre compilation de Daran, « Couvert de  poussiĂšre » oĂč se cĂŽtoient des chansons revisitĂ©es et rĂ©enregistrĂ©es pour l’occasion, quelques titres issus de ses derniers albums et un inĂ©dit 


Il partage la scĂšne avec des gens de diffĂ©rents horizons: MC Solar, Calogero en Europe, Louis-Jean Cormier et d’autres amis musiciens lors de ses passages au QuĂ©bec. Il annonce d’ailleurs, dans une entrevue accordĂ©e Ă  Sylvain Cormier du journal Le Devoir en octobre 2010, qu’il s’installe Ă  demeure au QuĂ©bec. « L’homme dont les bras sont des branches » est le premier album « QuĂ©becois » de Daran rĂ©alisĂ© et enregistrĂ© entiĂšrement Ă  MontrĂ©al.

S’en est suivit « Le Monde Perdu » album entiĂšrement acoustique : guitare, voix, harmonica. De cet album a dĂ©coulĂ© un show tout Ă  fait innovant et multi mĂ©dia alliant la musique, le cinĂ©ma et le dessin. Ce spectacle a d’ailleurs Ă©tĂ© rĂ©compensĂ© d’un Felix au Gala de l’Adisq et la tournĂ©e aura comptabilisĂ© plus de 200 spectacles Ă  travers le Canada et l’Europe.

Avec Endorphine, son dixiĂšme album, Daran, nous ramĂšne dans la plus pure tradition du pop-rock auquel il nous avait habituĂ© par le passĂ©. Dans cette ode Ă  la libertĂ© et Ă  l’anticonformisme on retrouve la poĂ©sie incisive d’un Daran puissant et direct.